Les Tweets de Trump -2

Une escalade dans les tensions aux Etats-Uni

Pour lire la première partie de l’article:
Les Tweets de Trump -1- 


II- La mobilisation du corps et des émotions pour la cause de G. Floyd :

1- La dimension des émotions dans l’affaire de George Floyd aux Etats-Unis:

La mort tragique de Gorge Floyd semble avoir secoué toute la société des Etats-Unis. Par conséquent, les émotions, dans cette affaire, ont été utiles pour l’engagement dans la mobilisation pour la cause de cet afro-américain George Floyd. Ainsi, celui qui regarde une vidéo pour les manifestants, il se rend compte si rapidement des émotions partagées entre les noirs et les blancs visant l’indignation des actes brutaux de la police et l’indignation de l’indifférence du président américain. Il est utile d’approcher les émotions des protestataires selon deux angles, le premier lors des manifestations pacifiques aux Etats-Unis, le deuxième relatif aux manifestations violentes.
Des larmes des proches de George Floyd notamment, son frère, Terrence Floyd, ou la mère de la fille de George Floyd, Roxie Washington. Des larmes des agents politiques comme le maire de Minneapolis. Ou également des larmes des personnes assistant à l’enterrement de G. Floyd. Les larmes exprimant la tristesse, le malheur et la douleur ont été largement présentes après la mort de George Floyd.

Ces émotions ne se limitent pas aux proches concernés par l’affaire de Floyd, mais également d’autres personnes qui ont descendu aux rues pour se manifester. En effet, les émotions des manifestants ont largement dépassé la peur du rassemblement à cause du Corona Virus aux Etats-Unis pour exprimer leur indignation vis-à-vis de la violence policière contre George Floyd.

Dans les marches sur Boston, Los Angeles, Washington, etc les émotions sont une dimension qui occupe une place très importante dans la dynamique de ces mobilisations. Bien évidemment, les émotions sont le produit d’un ensemble des interactions qui forgent les émotions des individus. Par conséquent, l’interaction sociale des noirs avec les blancs et le cumul d’un certain nombre d’affectes (l’injustice, l’inégalité le racisme, la ségrégation…etc.) ont poussé les américains, noirs et blancs, de protester.
Les émotions des gens manifestants se nourrirent d’une part de l’histoire récente des Etats-Unis qui montre que Georges Floyd est la troisième personne afro-américaine ayant rendu l’âme dans telles conditions meurtrières.

D’autre part, de la crise sociale dont souffrent les Etats-Unis qui est venue pour renforcer les tensions raciales historiquement existantes. En fait, les afro-américains sont « la communauté » la plus touchée par la crise sanitaire de covid19. De même, ils constituent la catégorie qui enregistre un taux de chômage très élevé par rapport aux autres blancs. Dans cette optique, George Floyd est devenu le symbole de cette « communauté » noire marginalisée aux Etats-Unis. Il a constitué la goutte d’eau qui a fait déborder ce vase plein de sentiments liés à l’injustice, à la marginalisation, etc.

Les émotions, comme étant décisives dans la prise de décision, ont amené les protestataires de sortir, des fois, de la norme en optant pour la violence (les brulements, les pillages, les affrontements acharnés avec la police…). En fait, le recours des protestataire à l’agressivité est justifié, d’un côté, par le fait que quand les manifestations sont pacifiques le gouvernement néglige leurs revendications alors que lorsque les protestations sont brutales, ce dernier peut répondre aux revendications. D’un autre côté, c’est l’envie de se venger (bruler les estafettes policières) qui les anime pour procéder à tels actes violents.

George Floyd

Concernant les émotions des jeunes blancs qui ont adhéré à ces manifestations, elles occupent également une place si importante car ce sont d’une part des émotions de sympathie écoulées suite aux conditions meurtrières qu’a vécues Floyd. Ensuite, des émotions liées à l’injustice, à l’inégalité, au racisme qui apparaissent pour mettre en exergue la réalité selon laquelle les Etats-Unis comme étant, le foyer des droits et des libertés, ne peuvent tolérer telles violations.

2- La mobilisation du corps dans les manifestations: une adhésion du corps blanc:

Le corps dans les protestations aux Etats-Unis a, généralement, un usage politique. Il est important de constater que le corps dans les mobilisations aux Etats-Unis est divisé d’une part, en un corps noir qui est un élément indissociable des demandes d’une catégorie de personnes ayant la même appartenance raciale. D’ailleurs, le corps décédé qui a donné naissance à toutes ces manifestations représente le symbole d’une catégorie des corps noirs aux Etats-Unis souffrant de la marginalisation, de la violence, etc. Par conséquent, l’ensemble des corps noirs qui prennent part dans ces protestations expriment une appartenance identitaire commune. D’autre part, le corps blanc ayant adopté la cause de George Floyd par sympathie s’est ensuite mis en scène pour dénoncer le racisme ascendant que subissent les noirs.

Le corps comme étant une nature porteuse d’une signification sociale a été mobilisée lors de ces émeutes. Cette mobilisation du corps noir et blanc peut être approchée de deux manières : pacifiquement et violemment.
Les mobilisations pacifiques des corps noirs et blancs se manifestent dans la manière dont les corps des protestataires sont devenus les foyers de quelques pratiques notamment la pratique de Derek Chauvin, qui a mis le coup sur le genou de Floyd, comme symbole de solidarité avec George Floyd subissant cet acte pour de langues minutes. D’ailleurs, cette pratique corporelle ne s’est limitée pas aux manifestants mais également aux policiers qui montrent leur soutien pour la lutte contre le racisme et la ségrégation vis-à-vis des noirs. La dimension pacifique de corps a été également présente dans la manière dont les manifestants se sont allongés pour presque neuf minutes pour démontrer leur sympathie avec la victime. Ainsi, les corps des protestataires étaient porteurs de signes de paix et de sagesse.

L’intervention des corps noirs et blancs dans l’espace publique aux Etats-Unis sort des fois de ce cadre de pacification et de sécurité en optant pour la destruction des propriétés publiques, le brulement des estafettes policières, etc. Il est curieux de constater que les corps participant dans ces émeutes ce sont des jeunes corps aspirant pour le changement, l’égalité. Des corps vitaux pleins d’énergie et d’espoir qui ont pris le devant dans ces contestations. Les jeunes corps dans ces manifestations célèbrent des fois, des mariages en chantant, en mettant en scène leur enthousiasme pour un avenir juste et égal.


Pour conclure, il compte de valider l’hypothèse mise au début, car, après avoir analysé les messages politiques de Donald Trump sur Twitter lors des manifestations pour la cause de George Floyd aux Etats-Unis en mettant en scène les deux dimensions : émotions et corps lors des émeutes raciales, il s’est avéré qu’au moment où le peuple américain avait besoin d’entendre un discours politique unificateur, Trump a soufflé sur les braises en menaçant les protestataires d’opter pour la violence « quand les pillages commencent, les tirs commencent », « personne n’a failli franchir la clôture. S’ils l’avaient fait, ils auraient été accueillis avec les chiens les plus vicieux et les armes les plus inquiétantes ».

Ces messages politiques de Donald Trump qui semblent forts et brutaux ont ramené des réactions de différents champs. Ainsi, du champ politique, Joe Biden est sorti dans un discours en critiquant la manière dont Trump a essayé de gérer les émeutes raciales aux Etats-Unis. Du champ de maintien de l’ordre, le chef de la police de Houston Art Acevedo a demandé à Trump de se taire au lieu d’annoncer des messages violents vis-à-vis des manifestants. Egalement, le secrétaire de la Défense, Mark Esper, n’a pas accueilli l’idée de Trump d’opter pour la violence contre les manifestants.

La dimension des émotions et celle du corps ont été fortement présentes dans les manifestations aux Etats-Unis. En fait, la mort tragique de George Floyd a fait écouler beaucoup d’émotions. Des émotions qui ont été d’un côté nourri de l’histoire des noirs qui ont trop subi du racisme, d’un autre côté, de la crise de Covid-19 qui a fortement touché les noirs. La particularité des mobilisations pour la cause de Floyd réside dans l’adhésion du corps blanc aux manifestations. Ainsi, le corps noir et blanc sont devenus les foyers d’un certain nombre de pratiques (l’agenouillement, la mise à terre pendant de longues minutes, etc) en montrant leur soutien pour la cause de George Floyd. Ces mêmes corps dévient, des fois, du cadre pacifique en optant pour la destruction des propriétés publiques, etc.

Il est très important de constater que cette affaire de George Floyd a donné naissance à de nouveaux faits liés à l’introduction de nouvelles lois récemment signées contre les violences policières, notamment à New York.

Enfin, et avant de finir, je veux passer un petit doigt sur le Combat musclé entre Trump et la Covid-19 qui a envahit les réseaux sociaux ainsi que les tendances ces derniers jours, et je me demande: est ce que Trump -le 45ème président des Etats-Unis- va-t-il changer d’opinion, d’attitude, de fonctionnement politique maintenant qu’il a lui-même contracté la maladie? ou bien Trump ne se changera jamais?

Fin.

Les Tweets de Trump -2

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *