Le Liban, s’agit-il d’une boite de pandore qui a explosé ?

Lecture brève de la situation économique du Liban

Selon le comité économique et social des nations unies, 82% des libanais souffrent de la pauvreté. Un taux assez effrayant qui nous donne un indice sur la situation catastrophique que les libanais vivent. Le Liban qui a été avant la guerre civile (1975-1990) un centre financier sine qua non sur l’échiquier mondial, surnommé même la Suisse du moyen orient, fait preuve aujourd’hui d’une dégradation immense du niveau de vie du peuple libanais notamment actuellement à cause de la crise sanitaire de la COVID-19, et à cause aussi de l’explosion de 4 aout qui a détruit Beyrouth, la colonne vertébrale du Liban. Donc, quelle est l’origine de la crise économique qui a fait de la Suisse de l’orient un autre Venezuela? Et comment la COVID-19 a rendu la situation économique et sociale du pays pire encore? Et finalement à quel point l’explosion de Beyrouth a affaibli totalement l’état des libanais dans tous les sens?


L’origine de la crise économique au Liban
Au début du mois Mars 2020, le Liban a annoncé qu’il va être en défaut sur la dette de 1.2 milliards de dollars pour la première fois dans son histoire. Cela est due, principalement, à la politique financière instaurée par les chefs politiciens qui ont mis en place des plans afin de restaurer la place financière du Liban après la guerre.

Le premier plan, était d’augmenter le taux d’intérêt sur les dépôts à 10%, afin d’attirer les capitaux des pays pétrodollars et également ceux des immigrants libanais, chose qui a rendu l’économie libanaise une économie rentière. Le deuxième, c’était de fixer la devise libanaise (Livre) avec le Dollar pour atteindre 1$=1507,5 Livre libanaise. Mais la question qui se pose est la suivante : Comment les banques ont pu payer 10% des intérêts aux créanciers?

La réponse est que Riyad Salameh (gouverneur de la banque centrale) a appliqué un programme de dettes entre les banques commerciales et la banque centrale. Ce programme se base sur les obligations de l’Etat que la banque centrale achète grâce aux dépôts et, ainsi il les revend aux banques commerciales avec un taux de 15%. Et par conséquent, l’endettement de l’Etat a augmenté de manière sévère de 2,5Milliards $ en 1992 jusqu’à 90M$ en 2020.

La COVID-19 et ses répercussions
Selon la banque mondiale, la situation économique et financière du Liban est l’une des pires crises économiques qu’un pays connait depuis le 19ème siècle. Cette crise s’est aggravée avec l’apparition de la COVID-19. Et cela, se manifeste dans le taux d’inflation exorbitant de 150,4% et également au niveau de la récession qui a atteint un taux de 25% en 2020 selon le FMI. Donc, les libanais sont en train de vivre dans un dilemme sur différents niveaux notamment en ce qui concerne le pouvoir d’achat qui a chuté, des comptes bancaires gelés et un système politique corrompu… D’où la nécessite d’appliquer le principe de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes afin de rendre la justice au peuple libanais.

L’explosion de 4 aout
Le Mardi 4 aout 2020, une grande partie de Beyrouth a été dévastée par une explosion qui ressemble à une bombe atomique. Une tragédie humaine avec des dégâts infinis à savoir 300.000 personnes sans-abris, des milliers de blessés et des morts qui ont dépassé le seuil de 200. Sans oublier, les infrastructures qui ont besoin d’une reconstruction rapide avec une somme de 12 millions de dollars soit 18.114.600.000 de livre libanaise.

Au niveau des entreprises, l’explosion a détruit près de 20.000, ce qui aura certainement des résultats désastreux dans tous les volets. En plus, le Liban est menacé par la famine puisque le pays ne produit presque rien localement. Le Liban est en état qui nécessite une aide urgente auprès de la communauté internationale pour au moins répondre aux besoins physiologiques du peuple.


Finalement, le changement de ‘’la Suisse de l’orient’’ vers la pire crise économique en 19éme siècle est le résultat d’un système politique et financier incompétent qui a bloqué le pays dans une boule de neige sans précédente. Ainsi, le pays traverse une situation critique où même les médicaments, le pétrole et l’électricité sont rares ou introuvables. Alors, Qui peut gagner la confiance des libanais et reconstruire le Liban de nouveau? et comment?

Le Liban, s’agit-il d’une boite de pandore qui a explosé ?

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *